J’ai découvert cette semaine Un autre blanc, le dernier Album de Salif KEÏTA sorti en 2018. La voix de cet artiste de talent, défenseur des droits des albinos avec derrière lui une carrière musicale internationale de 50 ans, est une merveille qui m’aide à me reconnecter à mes origines. Et, les sonorités de ses mélodies qui font honneur à la culture musicale malienne, transportent mon imaginaire dans ses soirées dansantes où tout le monde paré de ses plus beaux habits bouge son corps en harmonie avec le rythme des musiques jusqu’à l’aube !

Alors, Un autre blanc, album qu’il dit être le dernier est-il un must have dans votre playlist ? Mon avis…

J’ai toujours été plus sensible aux premières compositions de Salif KEÏTA en comparaison des nouveautés. Mais j’avoue que cet album est une jolie surprise ! Composé de 10 titres, c’est une belle escapade musicale que vont pouvez par exemple vous offrir durant votre trajet pour le travail.

Mon premier coup de coeur est le titre Were Were où Salif KEÏTA chante les louanges des grandes figures du panafricanisme sur un fond de musique entrainant. Le deuxième est Diawara Fa en featuring avec la sensationnelle Yemi ALADE, deux voix qui s’associent à merveille ! Et le troisième est le titre Tonton au ton plus léger qui plaira aux loveuses et loveurs…

Après, comme avec chaque artiste qui chante en bambara langue de mes aïeux, je ressens cette frustration de ne comprendre que quelques bribes de phrases. Ce qui m’empêche de saisir la profondeur de certains textes.  Heureusement, la musique est un art qui sait toucher les coeurs sans que l’esprit ait forcément besoin de comprendre le sens de toutes les paroles !

NOTE : 8/10

Bref, je recommande !!!

Tags:

Publié par

Salimata

Fondatrice de Tchèkèyn, marque de mode pour femmes au style métissé !

Laisser un commentaire